La monnaie commune, un projet incertain

cfa

SALY, Mbour – le projet de monnaie commune, tant demandé par les chefs d’etat de la communauté économique des etats de l’afrique de l’ouest (cedeao) et de l’union africaine (ua), qui a été relancé au début des années 2000, reste un sujet complexe. ce projet de monnaie qui devrait être mis en place dès 2020, mais le processus est au ralenti à un an de l’échéance. cela, essentiellement à cause du manque de niveau de convergence de nos économies. les membres du collectif des journalistes économiques du sénégal (coJes), en conclave à saly, ce week-end, ont discuté de la question, dans le cadre d’un partenariat avec la fondation frederich ebert.

le Dr idrissa diandy, enseignant à l’université cheikh anta diop de dakar, a souligné à cette occasion que pour créer une zone monétaire intégré dont les pays puissent en tirer profit, il faut d’abord contrecarrer les effets négatifs dus à la perte de l’instrument d’échange pour chaque pays. et pour cela, poursuit-il, «il faut que le marché  des capitaux soit développé, les structures économiques soient assez structurées et diversifiées pour pouvoir faire face à l’interne à des chocs internes».
au plan commercial aussi, selon lui, pour pouvoir tirer une zone monétaire unique, il faut que les pays échangent de manière significative entre eux. malheureusement, tout cela n’existe pas, car les conditions ne sont pas réunies. «les pays respectent difficilement les critères de convergence. c’est très difficile pour des économies hétérogènes de remplir tous ces critères. donc, seule une forte volonté politique pourra régler cette situation», a indiqué le dr diandy. il ne s’est cependant pas limité aux contraintes. il a aussi parlé des avantages de la monnaie unique. d’après lui, cette monnaie unique permettrait déjà de sortir du cfa, c’est-à-dire d’avoir une politique monétaire contrôlée par les pays concernés. un sujet qui a alimenté les débats ces derniers temps. «la parité d’échange sera beaucoup plus souple que celle qu’on a fixée par rapport à l’euro», a-t-il précis

Share

Related posts

Leave a Comment