Non-paiement de leurs factures: Les repreneurs des restaurants de l’UCAD sur le pied de guerre

université

La situation est tendue à l’université cheikh Anta Diop de Dakar (ucad), notamment dans le campus social, où ça grogne très fort du côté des repreneurs des restaurants qui réclament à Etat le paiement de leurs nombreuses factures. acculés par les banques et leurs fournisseurs, ils ne savent plus à quel saint se vouer. ils ont décidé de se révolter. de sources proches de ces repreneurs de restaurants, ces derniers sont déterminés à en découdre avec Etat du Sénégal pour rentrer dans leurs fonds. «les engagements pris à l’ouverture du restaurant ‘argentin’, seul restaurant ouvert à ce jour, ne sont pas respectés. d’ailleurs, le repreneur de ce restaurant, menace de fermer sous peu, si ses factures ne sont pas honorées. les autres qu’on somme de rouvrir, ne sont pas prêts à prendre ce risque, parce que l’état tarde à honorer leurs factures. ils sont acculés par les banques et les fournisseurs pour défaut de paiement», révèlent nos sources. au même moment, le collectif des amicales des étudiants de l’université cheikh Anta Diop de Dakar met une terrible pression sur la direction du coud pour une réouverture sans délai de tous les restaurants des campus. c’est dire que ça risque de chauffer dans les prochaines heures, au cas où les repreneurs mettaient à exécution leurs menaces. l’université de Dakar est assise sur une bombe sociale qui risque d’exploser à tout moment. le retard de l’ouverture du campus social était lié à cette problématique de non-paiement des factures des repreneurs des restaurants de l’université de Dakar.

Share

Related posts

Leave a Comment