La maîtresse assène deux coups de couteau à son amant infidèle

tribunal 2

C’est à une histoire d’amour qui se termine mal que le public a assisté au Palais de justice de Dakar, hier. en effet, l’idylle entre ce comptable et cette jeune cadre de banque n’a duré que 6 mois, avant qu’elle ne se brise. le sieur souleymane diop a attrait sa copine pour coups et blessures volontaires (cbv). devant la juridiction pénale, le plaignant est revenu sur lesfaits: «maty dieng qui est ma petite amie est venue me retrouver dans mon bureau où j’étais en train de terminer de travailler sur des documents. sur ce, on a décidé de sortir pour aller prendre le déjeuner ensemble». Poursuivant, il a indiqué qu’en cours de chemin, elle commence à s’impatienter sous prétexte qu’elle ne peut plus digérer la circulation qui rendait difficile le trajet. «Ainsi, n’étant pas du tout content, elle m’a demandé d’emprunter le sens interdit. ce que j’ai refusé. mais elle a continué à insister. ne pouvant plus supporter la pression qu’elle me mettait, j’ai tenu des propos grossiers. elle a répliqué en m’insultant de mère. et là, je lui ai demandé de sortir de mon véhicule. mais à ma grande surprise, elle n’a pas hésité à s’agripper au volant en disant que nous allons tous les deux mourir dans la voiture», a-t-il narré. la partie civile confie que par la suite, elle a quand même accédé à la demande de sa maîtresse de la ramener chez elle aux Parcelles Assainies. le tout, en lui faisant croire à sa bonne disponibilité, car sachant de quoi elle est capable. en effet, c’est à force d’insister qu’elle a fini par sortir de la voiture en amenant avec elle les pièces de la voiture. ce que la dame a reconnu devant le juge. d’après elle, sa décision était de ramener les pièces de la voiture à l’épouse de son copain. mais souleymane diop a pris au sérieux les déclarations en acte en s’agrippant à son sac qui contenait les papiers, vu qu’elle était en train de prendre un taxi. «Alors, elle en a profité pour m’asséner deux coups de couteau au dos», a-t-il encore précisé. interrogée sur ces actes, la jeune cadre de banque a tout balayé d’un revers de main. elle a reconnu qu’elle détenait certes cette arme, mais conteste de l’avoir utilisé pour donner des coups de couteau à son amant. elle a affirmé qu’elle lui a juste dit qu’il ne faisait que profiter d’elle. «en plus, il a dit que je ne pouvais pas satisfaire sa libido», a révélé la jeune femme. malgré, ces déclarations, le ministère public, dans son réquisitoire, a demandé à ce que la prévenue soit déclarée coupable et a requis à son encontre 6 mois fermes. ce que la défense a trouvé anormal en plaidant une application bienveillante de la loi pénale. selon l’avocat, sa cliente a juré de ne plus sortir avec des hommes mariés et âgés. Finalement, après le délibéré, le tribunal a déclaré maty dieng coupable, avant de la condamner à 3 mois dont 15 jours fermes.

Actu7.info

Share

Related posts

Leave a Comment