Nomination de Mbaye Dione à la tête du Cms: Les travailleurs contestent

crédit-mutuel-du-sénégal-cms

content_image

Au Crédit mutuel du Sénégal (Cms), on ne veut plus d’un administrateur provisoire. Et une partie du personnel, avec en tête des délégués syndicaux, l’ont bien fait savoir, suite à la nomination de Mbaye Dione. Mais, selon des sources internes, il y a beaucoup de jeux, d’enjeux et de non-dits derrières ces sorties médiatique d’une partie des travailleurs, notamment des délégués syndicaux. «Les Echos» a tenté de creuser l’abcès.

Le 11 décembre dernier, Mbaye Dione a été nommé administrateur provisoire du crédit mutuel du Sénégal, par le Ministre de l’Economie des Finances et du Plan, Amadou BA. Mais dès que la nouvelle est tombée, un vent de contestation et de protestation s’est levé au sein de l’Institution, sous la houlette des délégués syndicaux. Ces derniers qui ont «brûlé» la décision des autorités sénégalaises et de la Commission bancaire de nommer à nouveau un Administration provisoire, avec des menaces à peines voilées, réclament le retrait de l’acte de nomination de Mbaye Dione, sous entre autres prétextes, que ce dernier, par ailleurs, maire de la Commune de Ngoundiane, est un acteur politique.

Mais en réalité, les motivations des protestataires sont autres. En effet, «Les Echos» qui a fouillé dans la boîte, a décelé de nombreux enjeux et chocs d’ambitions et d’intérêts compromis, par l’arrivée d’un nouvel administrateur, et, qui sont à la base de ce vent de contestation.

Share

Related posts

Leave a Comment