RAPPORT SUR LES RETARDS DE PAIEMENT DES BOURSES /L’IGE blanchit Mary Teuw Niane et incrimine les services d’Amadou Ba

Photo Mary tew

Les premiers éléments de l’enquête sur les retards dans le paiement des bourses des étudiants, confiés à l’Inspection générale d’État (IGE), au sortir des événements tragiques à l’Université Gaston Berger de SaintLouis (UGB), sont disponibles. Selon le rapport de l’IGE, il ressort que Mary Teuw Niane, le ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, n’a aucune responsabilité dans ces retards qui étaient à l’origine de la manifestation du 15 mai à l’UGB où l’étudiant Fallou Sène a été tué par balle. Selon la RFM, le rapport indexe plutôt le ministère de l’Economie, des Finances et du Plan, ainsi que la direction du Budget, qui n’a pas communiqué à temps certaines informations au niveau de la Direction des bourses et au niveau aussi d’Ecobank. Interpellé sur la question, Mary Teuw Niane, qui a vu sa maison brûler à Ngalèle, au cours de ces manifestations à Saint-Louis, n’a pas voulu aller vite en besogne. «C’est un dossier qui est au niveau de la Justice. C’est tragique. C’est la perte d’un jeune, quel qu’il soit, en particulier d’un jeune étudiant. La justice a son temps et il faut que chacun lui laisse le soin de faire son travail et de le faire en toute autonomie», a confié le ministre.

La CES émet des réserves

Toutefois, le patron de l’enseignement supérieurs’est voulu confiant. «Le reste, c’est de dire que sur cette question, le ministère de l’Enseignement supérieur a un esprit tranquille, dans la mesure où il n’a aucune responsabilité dans ce qui est arrivé. La Direction des bourses particulièrement, et tous les services du ministère qui étaient impliqués dans le processus des bourses, ont fait correctement leur travail, comme d’ailleurs l’a indiqué le Rapport de l’IGE qui nous a été remis ce jour-ci», a tenu à préciser Mary Teuw Niane. Il faut souligner que la Coordination des étudiants de SaintLouis (CES) également n’a pas voulu s’étendre sur ces premières conclusions du rapport de l’IGE. Alioune Guèye, le nouveau président de la coordination, joint par nos soins, hier, a émis des réserves sur ces conclusions. Il a informé que la CES a décidé de se prononcer sur la question au moment opportun. Du côté du ministère de l’Economie, on ne souhaite pas non plus – du moins pour le moment se prononcer.

source: Vox populi

Share

Related posts

Leave a Comment