Ibou Kane, 18 ans poignardé par des agresseurs

Ibrahima-Kane ok

Ibrahima Kane, il s’appelait. Il avait à peine 18 ans. Mais il a perdu la vie sous les coups de poignard de bandits qui ont mis fin à ses jours au cours d’une agression gratuite. Un mort de plus donc de la main de ces agresseurs qui ont fini d’installer la terreur dans Dakar. Et cela, sans que les autorités sécuritaires ne fassent grand chose, si ce n’est jouer au médecin après la mort en arrêtant les tueurs, après qu’ils ont fini de semer la douleur et la consternation dans les familles. Ces agresseurs qui agissent au grand jour impunément, Ibrahima Kane est l’une de leurs dernières victimes. Ils l’ont tué dimanche soir, vers 20 heures 30, derrière la station Total, aux environs du rond-point Liberté 6, simplement pour le dépouiller.  Le jeune garçon vaquait tranquillement à ses occupations avec un de ses amis lorsqu’une horde de 4 à 5 agresseurs leur sont tombés dessus. L’un des agresseurs a voulu lui arracher son sac à dos. Ibou, comme l’appelaient affectueusement ses proches, a refusé de lâcher son sac. Et c’est là que son agresseur a sorti un couteau pour lui en planter un coup en plein cœur. Ibou est tombé à terre baignant dans une mare de sang et ne se relèvera jamais. Quelques minutes après, son décès est constaté par les premiers secouristes venus à son chevet. Son agresseur, une fois son forfait accompli, a tenté de prendre la fuite. Mais des vigiles se trouvant dans les parages ont réussi à l’intercepter. Pendant ce temps, ses complices sont parvenus à s’échapper. …Près de Total Liberté 6 Par la suite, le corps sans vie de Ibou Kane a été déposé à la morgue de l’hôpital Le Dantec. Une autopsie y a été effectuée lundi, avant que la dépouille ne soit remise à sa famille. Il a, ensuite, été inhumé peu après 18 heures, le lundi, au cimetière de Pikine. Chez lui, à Guédiawaye, c’est toujours l’incompréhension et la douleur qui priment. Sa maman, Aminata Kane reste inconsolable, elle qui a perdu ce fils connu de tous pour sa gentillesse et son respect. La famille a décidé de porter plainte et de se constituer partie-civile. Et aux dernières nouvelles, on a appris que le meurtrier a balancé tous les membres de la bande d’agresseurs et qu’ils ont été arrêtés par la police de Dieuppeul qui devrait les déférer au parquet dans les prochaines heures.

Share

Related posts

Leave a Comment