Un mathématicien à la tête du ministère de l’agriculture

baldé agriculture
Le nouveau ministre de l’Agriculture et de l’Equipement rural, Moussa Baldé, est un mathématicien de formation, coordonnateur du Réseau des universitaires républicains (RUR), une instance du parti au pouvoir considérée comme une structure d’alerte, de veille et de contribution.

A la tête de cet organe pouvant être considéré comme le laboratoire d’idées de l’Alliance pour la République (APR), l’ancien directeur général de la Société de développement agricole et industriel du Sénégal (SODAGRI) depuis février 2013, peut compter sur la force de propositions d’une telle structure pour mener à bien sa nouvelle mission.

Dans cette optique, son expérience à la tête de la SODAGRI ne serait pas de trop à la tête d’un département ministériel appelé à contribuer plus que par le passé à dessiner les contours du destin futur du Sénégal, d’abord par l’autosuffisance alimentaire.
Il y a ensuite que l’agriculture est appelée à pourvoir davantage en innovations et opportunités d’emploi, dans le sillage de l’agro-business, incontournable dans la marche vers l’industrialisation, prochaine étape de l’action des pouvoirs publics dans ce domaine.
Papa Abdoulaye Seck, prédécesseur de Moussa Baldé au ministère de l’Agriculture et de l’équipement rural, s’est attelé à creuser ce sillon que le nouveau ministre doit approfondir pour engranger davantage de nouveau points au bénéfice de la collectivité.
Une chose qui peut bien être dans les cordes du professeur Baldé, maître de conférences au département Math-Info de la Faculté des Sciences et techniques de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD).
M. Baldé est aussi le coordonnateur du réseau des universitaires républicains (RUR), une instance qui se veut un organe statutaire de l’APR et une structure d’alerte, de veille et de contribution.
Son ancrage local – militant de l’APR, Moussa Baldé est un des responsables en vue du parti au pouvoir dans la région de Kolda -, peut l’aider à mieux saisir ces enjeux, en tout cas plus que ce qui est peut être attendu d’un autre ministre, si l’on sait que son Fouladou natal est l’une des zones agricoles les plus importantes du Sénégal, dans cette Casamance naturelle autrefois considérée comme ’’le grenier du Sénégal’’.
Le nouveau ministre, président du Conseil départemental de Kolda depuis les dernières élections locales de 2014, également conseiller municipal de la commune de Guiro Yéro Bocar, dans le département de Kolda de 2014 à 2017, ne peut pas ne pas vivre au quotidien l’impérieuse nécessité d’améliorer les conditions de vie de certaines populations sénégalaises.
Avec les régions de Tambacounda et Kédougou, Kolda compte parmi les zones les moins avancées du Sénégal, au même titre que certains terroirs du nord, pour ne pas citer l’ensemble des contrées périphériques.
Dans ces dernières, l’Etat semble toujours moins absent qu’ailleurs, les conditions de vie plus dures que d’ordinaire, au regard des difficultés rencontrées par les populations pour vivre de leurs activités, se sortir de la pauvreté, obtenir des opportunités devant leur permettre de s’autonomiser.
Cela tombe bien, puisque l’universitaire pur jus, titulaire d’une thèse de doctorat de l’Université de Rouen en France (spécialité mathématiques appliquées en 1999), n’a pas attendu un poste ministériel pour s’enquérir de ces enjeux, en tant que directeur général de la SODAGRI.
A l’Université de Dakar, avec l’appui du département mathématiques de la Faculté des sciences et techniques, Moussa Baldé avait l’habitude d’inviter régulièrement à Dakar, des professeurs d’université pour des cours ou des séminaires aux étudiants du Laboratoire Géométrie et applications.
Dans ce cadre, il a encadré de nombreux étudiants pour des mémoires de DEA et de master, un background, un sens de l’initiative et une ouverture dont il aura forcément besoin dans ses nouvelles fonctions, surtout que le secteur de l’agriculture peut attendre de lui innovation et de nouvelles applications pour donner la pleine mesure de ses potentialités.
Share

Related posts

Leave a Comment