Un des talibés de Cheikh Béthio passe aux aveux

tribunal

Pour la première journée du procès de l’affaire dite des Thiantacounes de Médinaloul Salam, ce sont au total 6 accusés sur les 19 inculpés présentés au juge, qui sont passés à la barre ce mardi. Ils ont été ainsi entendus par le tribunal qui a été ébahi par l’un des talibés (disciples), de Cheikh Béthio. En effet, face au juge, le nommé Serigne Khadim Seck, a avoué avoir tiré sur l’une des deux victimes, Ababacar Diagne. Cela, non sans déclarer que l’arme à feu qu’il a utilisée pour tuer Ababacar Diagne lui appartenait. Khadim Seck ne s’en est pas arrêté là. Il a affirmé que c’est Cheikh Béthio Thioune en personne qui lui a remis cette arme, durant la période électorale de la présidentielle de 2012. Il répondait à une interpellation du tribunal portant sur les chefs d’accusation qui font état plusieurs coups de feu tirés le jour des faits, le 22 avril 2012. Il a aussi précisé que le Cheikh lui a ordonné de ne jamais plus laisser Bara Sow remettre les pieds dans sa maison. Les autres accusés qui sont passés à la barre ont indiqué que les vrais auteurs des meurtres de Bara Sow et Ababacar Diagne, sont Cheikh Faye et sa bande de Thiantacounes que tous au sein du mouvement appellent communément «Commandos de Cheikh Béthio». Ainsi, l’une des dépositions lue par le greffier, explique qu’après le drame, ces derniers, qui étaient armés, ont entonné : «Commandos, Commandos». Une façon pour eux de crier victoire. En réalité, le Cheikh en voulait à mort à Bara Sow. Il ressort, en effet, de l’acte d’accusation que durant son audition à l’enquête, Cheikh Béthio a confié avoir exclu Bara Sow des rangs de ses disciples après qu’il a insulté Serigne Saliou Mbacké. Aussi, Cheikh Béthio a assumé vouloir la mort de Bara Sow, même s’il ne l’a pas tué, suite à cet acte. D’autres co-accusés comme Moussa Diène, propriétaire d’une charrette, ont indiqué qu’après les meurtres, les deux corps sans vie ont été soigneusement gardés dans la maison du Cheikh pour être inhumés en cachette dans une fosse commune très tard dans la nuit. L’audience a été suspendue en début de soirée et reprendra ce mercredi matin pour la suite des auditions des prévenus par le tribunal.

vox populi

Share

Related posts

Leave a Comment