ramadan/ LE Bissap , Le bouye ces boissons très prisées pendant la rupture

bissap

Le mois béni du Ramadan est arrivé. Le Ramadan, neuvième mois de l’année lunaire pendant lequel les croyants doivent s’abstenir de manger, de boire, de fumer, de se parfumer et d’avoir des relations sexuelles de l’aube au coucher du soleil, c’est aussi une période de changement d’habitudes. Notamment sur le plan alimentaire. Et pour ce début du mois béni, le marché est plus tôt bien approvisionné en produits prisés, comme le «bouye» (pain de singe), «bissap» (oseille rouge, blanc), entre autres. Idem pourla vaisselle et les légumes. Ainsi, hier matin, au marché de l’unité 14 des Parcelles Assainies, vendeurs de légumes, de condiments, de vaisselle et bouchers étaient envahis par la clientèle. 600 FCFA le kilo «bouye», entre 300 et 600 FCFA pour le «bissap» Trouvée devant son arsenal de marchandises, avec des potsremplis de bissap rouge, blanc, de «gerté suker» (cacahuètes sucrées), du kaolin, entre autres, cette dame, assise sous son parasol, étale ses prix. Elle souligne pour le «bouye», le pot de 2 kg de coûte entre 600 francsCFAet 700 francs CFA maximum. Et d’emblée, elle confie que «la clientèle se faitrare. Mais peut-être qu’avec le temps, les gens vont venir acheter. Parce qu’en période de Ramadan, les gens préfèrent boire du jus naturel, que de consommer des boissons gazeuses». A quelques jets de pierres de là, c’est le même décor qu’offre la cantine qu’occupe ce meunier du nom de Khaly. Trouvé en train de nettoyer sa machine, il explique vendre aussi du «bissap», histoire de diversifier son commerce. «Il y a le petit pot de ‘bissap’ de 300 francs CFA et le grand pot de 600 francsCFA. Les gens viennent très peu, mais c’est certainement parce qu’on est tout au début du Ramadan. Sûrement, que les clients vont venir très nombreux dansles deux à troisjours à venir», dit-il.

Actu7.info

Share

Related posts

Leave a Comment