Abdou Elinkine Diatta : de la kalachnikov à la guitare

saisie-drogue

Après avoir porté les armes en sa qualité de membre actif de la branche armée du Mfdc, Abdou Elinkine Diatta avait quitté la maquis pour mener le combat du retour à la paix en Casamance. Avec sa guitare, il sillonnait les localités de la basse casamance pour chanter la paix dans les différentes langues qui se parlaient en Casamance (diola, wolof et français entre autres). Passionné de musique, le passage de la kalashnikov à la guitare sera effectif après son « éviction » de son poste de porte parole du Mfdc. Son surnom d’artiste était Abdou Aboténi. «Mon seul objectif est de redonner aujourd’hui espoir à mes compagnons de la Casamance par la musique, à travers ma guitare», avait l’habitude de dire Abdou Elinkine Diatta de son vivant.

Les recettes issues de ses concerts, Abdou Elinkine Diatta les partageait avec les personnes démunies mais aussi et surtout avec les personnes victimes des mines en Casamance. Avec la musique, Abdou Elinkine Diatta avait fini de franchir le grand fossé qui aurait existé entre la kalachnikov et la guitare. A Mangokourou, dans le quartier de Colobane, à la lisière de Ziguinchor où il avait fini de s’installer avec ses proches, Abdou Elinkine Diatta soutenait toujours devant ses camarades que : «les va-t’en guerre n’ont plus leur place en Casamance. Je vais lutter pour cela. Ce sera difficile, mais je pense que je vais y arriver, parce que j’ai déjà fait le maximum. Tout le monde a travaillé pour ce retour de la paix. On ne laissera personne enflammer la Casamance », avait-il coutume de dire à ses pairs.
Combattant de «Atika», Abdou Elinkine Diatta qui s’était adjugé du titre de secrétaire général du mouvement indépendantiste a très tot quitté le maquis pour venir travailler à côté du défunt prélat rebelle, Abbé Diamacoune Senghor. Un compagnonnage que le natif de Mlomp a toujours assumé. Du haut de ses 1,80 m, Abdou Elinkine Diatta a été toujours fidèle à Abbé Diamacoune Senghor jusque la mort de ce dernier. D’ailleurs, il célébrait tous les ans l’anniversaire de la mort de celui qui fut le leader charismatique du mouvement indépendantiste. De cette proximité avec le prélat rebelle, Abdou Elinkine Diatta va être nommé par porte-parole du MFDC.

IGFM

Share

Related posts

Leave a Comment